Les élèves des secondes 5 et 6 de Mme Wilbert iront, le jeudi 1er décembre au cinéma OPERA de Reims, voir le film de Marie-Castille Mention-Schaar "Le ciel attendra"

Emission La marche de l'histoire, sur France Inter, le 5 janvier 2012

En juillet 1944, la conférence internationale de Bretton Woods fit une ovation debout à Lord Keynes lorsqu'elle créa le FMI et le porta en triomphe à sa tête.

L'auteur de la Théorie générale de l'emploi offrait aux modernisateurs d'après guerre le cadre de pensée dont ils avaient besoin pour organiser efficacement les investissements publics qu'ils injectaient dans l'économie.

Disparu en pleine gloire en 1946, il avait traversé les tempêtes du siècle en menant chaque jour plusieurs vies.

Enseignant et collectionneur de tableaux et spéculateur à la City : il proposa une fois de stocker une quantité énorme de blé qu'il avait achetée dans l'église de son collège de Cambridge !

Conseiller des puissants. Amant d'hommes si nombreux qu'il faudrait renoncer à en faire la comptabilité s'il ne l'avait tenue lui-même. Et, toute la dernière partie de sa vie, mari fidèle d'une danseuse des Ballets russes, star au bras d'une star.

La biographie de Keynes est un roman.

Quant à ses vies posthumes, on n'en a pas épuisé la liste. Très décrié depuis les années 1980, voici qu'il revient en force, à l'heure du chômage de masse et des financiers court-termistes. Ce n'est pas un simple effet de balancier. C'est que son œuvre regorge de ressources théoriques toujours puissantes.

Ecouter l'émission "La Marche de l'histoire" sur France Inter

Trouvez de nombreuses ressources vidéo en économie
sur le
(abonnement gratuit)

Une émission quotidienne de France 5 qui répond avec humour à la plupart des questions que l'on se pose et qui décrypte l'économie.

Dr CAC s’adresse au téléspectateur en noir et blanc, mais lance des reportages en couleurs où l’on voit de jeunes hommes perplexes demander conseil à des hommes ou des femmes avisés sur telle question d’économie, ou encore des experts improbables apporter leurs lumières sur tel sujet d’actualité économique. Ces images d’archives, datant d’il y a cinquante ans et pour la plupart nord-américaines, ont été détournées de leur contexte et doublées par les auteurs-réalisateurs de ce nouveau rendez-vous tout-images.

 

Jean-Pierre Caillot, Président du Stade de Reims, a participé à une conférence organisée au Lycée Jean XXIII de Reims, mardi soir, au côté de Messieurs Gérard Lemarié, Professeur de philosophie, Jean-François Bacchetta, économiste, et Hervé Fort, Directeur Général du domaine Les Crayères à Reims. Le thème de la conférence : Aborder l’impact économique, social, culturel et sportif du retour du Stade de Reims en Ligue 1. Droits TV, partenariats, billetterie, merchandising…La centaine de lycéens présents pour l’occasion, a eu l’occasion, à travers une série de questions-réponses, d’appréhender l’univers d’un club de football professionnel. Jean-Pierre Caillot s’est notamment exprimé sur le retour du club en L1, après 33 ans d’absence au plus haut niveau : « Au-delà de l’impact économique, cette montée en Ligue 1 a apporté aux supporters quelque chose que ne se quantifie pas : Un bonheur extrême ».

De gauche à droite : Jean-François Bacchetta, économiste, Jean-Pierre Caillot, Président du Stade de Reims, Hervé Fort, Directeur Général du domaine Les Crayères, et Gérard Lemarié, professeur de philosophie.

 (source : stade-de-reims.com)

Dans le cadre de l'enseignement des Principes Fondamentaux de l'Economie et de la Gestion, et du cours de Sciences Economiques et Sociales, Mme Rannou a emmené ses classes de seconde visiter les établissements Deleans et Charles de Cazanove.

Les élèves de 1.3es de Mme Barth et M. Bacchetta ont été recus à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Reims et Epernay.

Ils viennent d’arriver en France. Ils sont Irlandais, Serbes, Brésiliens, Tunisiens, Chinois ou Sénégalais... Pendant un an, Julie Bertuccelli a filmé les échanges, les conflits et les joies de ce groupe de collégiens âgés de 11 à 15 ans, réunis dans une même classe d’accueil pour apprendre le français. Dans ce petit théâtre du monde s’expriment l’innocence, l’énergie et les contradictions de ces adolescents qui, animés par le même désir de changer de vie, remettent en cause beaucoup d’idées reçues sur la jeunesse et l’intégration et nous font espérer en l’avenir... 

Mardi 13 mai et mardi 27 mai, mme Rannou emmène toutes les classes de secondes voir ce film.